mardi, novembre 09, 2004

De retour sur scène

Et bien bonjour a tous.
Me revoila après avoir passé un certain temps a méditer sur les problème du monde dans un temple boudiste perdu au fin fond du Nepal. (et il fait pas chaud la bas je vous le dis)
Il faut dire que c'est pas folichon en ce moment:
- Bush réélu (merci Bin Laden), entre nous c'est un peu bizarre cette vidéo de bibine qui surgit un jour avant l'élection, mais ça a bien foutu la trouille aux ricains qui ont voté la guerre et la destruction.
- Arafat qui vient mourrir en France...ou presque, enfin bon pas encore...bientot peut être (bon tout dépend pour qui, pour Israel, il est déjà mort)
- La Côte d'Ivoire qui joue avec le feu. Entre nous faut être con pour attaquer une base française et ensuite dire que c'était une erreur (ça marche pas, même quand c'est les ricains qui le disent)
- Durão Barroso qui a tenté de mettre un gros facho dans son équipe, en plus pour la justice et l'égalité (pour tous sauf pour les femmes et les homos selon Rocco Buttiglione).

Enfin, moi j'attend sagement Noel et je demanderai a papa Noel la paix sur terre ainsi qu'un gros lance flammes (pour allumer la cheminée bien sur hehehe)
J'avais aussi envie de disserter sur la sensure au Portugal mais je tiens a garder mon boulot :)

vendredi, septembre 03, 2004

Le tour des blogs

Je viens de découvrir un blog interessant et bien mystérieux: O Eterno
Je vais essayer d'entrer en contact avec lui car sa phylosophie atise ma curiosité.

mardi, août 31, 2004

Fini les vacances

Rebonjour a tous.
Et bien oui, les vacances sont finies...snif. Faut rebosser comme des dingues pour gagner son crouton de pain (car tout le monde n'a pas le salaire d'un ministre).
Je suis bien content que mon blog a été lu cet été et même si certains ne comprennent pas tout, l'effort qu'ils ont fait me réchauffe le coeur.
Mon pote ch'fred a été très étonné que je ne parle pas de sexe dans mon blog et je lui répond: t'inquiète Fred, ça va venir.
Les vacances m'ont fait vraiment voir dans quel monde nous vivons. Je suis allé dans le sud-ouest de la France pour me reposer et la bas c'est comme ici et comme partout: tout est cher, tout se paye. L'objectif est de se faire du pognons sur le dos des touristes (nationnaux comme étrangers). Certains diront que c'est normal d'augmenter les prix et je répondrai que oui mais modérément car sinon les gens ne reviennent plus. Et après ils se plaindront (comme déjà ils se plaignent) que les gens dépensent moins.
La hausse du pétrole est toujours responsable de l'inflation ou de l'augmentation brutale et necessaire des prix. Ici ils parlent d'augmenter le prix du pain a cause du prix du pétrole. Bientôt ça sera le prix du café non??? quand tu vois que dans un café tu payes un verre de lait plus cher qu'un litre de lait acheté au supermarché tu te demandes si on te prend pas pour un con. le pognon, y'a que le pognon qui compte.
En plus, en vacances tu vas au restaurant, tu payes cher et tu bouffe de la merde car pour gagner plus de fric on te sert que de la nourriture acheté a bas prix.
Bref les vacances c'est bien, mais pour se reposer.
Et cette année, pour Noël j'acheterai pas de cadeaux en signe de protastation contre la globalisation et la surconsomation. (mais vous pouvez toujours m'en offrir :)

mercredi, juillet 28, 2004

Le tour des Blogs

Quand j'en ai marre de la politique et que j'ai pas envie de bosser je vais faire un tour sur ces deux blogs pour me distraire.
Alguidarpneumàtico et le Blog de Marian

C'est quoi la politique papa?

Qu'est ce que la politique?
Question simple mais bien pernicieuse!
Il faut dire que les hommes politiques sont très habiles pour nous confondre et nous faire croire qu'ils sont au service du peuple et de la nation, alors qu'ils ne pensent qu'au pouvoir, au statut et au portefeuilles. Ils suffit de voir comment Durão Barroso s'est lâchement enfuit en Belgique après avoir promis aux portugais qu'il ferait mieux et meilleur. Ça aurait pû être meilleur s'il n'avait pas imposé au peuple le chois de Santana Lopes, qui ne s'est pas fait prié deux fois pour accepter. Tout ce que ce dernier avait désiré sans avoir pû l'obtenir démocratiquement lui est tombé dans les mains. Il a donc fallu se débarasser de l'ancien jouet moins interessant qu'est celui d'être maire de Lisbonne, crachant ainsi sur tous les électeurs qui avaient déposé en lui leur confiance. Et ne parlons pas de Paulo Portas qui disait ne pas avoir peur des élections mais qui tremblait pour son poste.
Mais je ne veux pas passer pour un gauchiste en critiquant uniquement la droite. Pour ma part j'ai été profondément déçu et choqué par l'attitude du président de la république qui se voulait arbitre imparcial. S'il avait tant d'hésitation pour savoir s'il fallait ou non dissoudre l'assemblée et convoquer de nouvelles élections, alors pourquoi au lieu de consulter l'élite entière du pays (hommes politiques, juristes etc...) il n'a pas consulté la première personne concernée: le peuple. C'est cela, je pense, la démocratie. Ou il disait de suite: j'ai décidé; ou il disait: je ne sais pas, a vous de décider.
Après tout cela, Ferro Rodrigues démitionne et c'est la course aux élections dans le PS.  Et la, nous voyons le "jusqu'auboutiste" João Soares, désireux de faire aussi bien que papa et surtout avide de vengeance (après tout Santana lui a piqué sa place à la mairie de Lisbonne). Je pense qu'a force de voir toujours les même tronches, les gens se désintéressent de la politique.
Pourquoi n'y aurait'il qu'une poignée de personnes (et toujours les mêmes) aptes a diriger le pays? Et cela s'applique a de nombreux pays, France inclue.
Y'en a marre, quand je s'rai grand je s'rai président.



mardi, juillet 27, 2004

Le tour des Blogs

De temps en temps, j'irai ajouter de nouveaux links de blogs sympas.  Pour commencer, j'ai mis l'incontournable Blogopedia et deux blogs créés par des amies: Alienadas, blog de 3 jeunes filles qui s'évadent un peu de leur quotidien et Alinhavos de Sónia, blog interessant par son contenu intellectuel et revendicatif (sauf quand elle dérive parfois un peu vers le nationalisme exarcerbé :P). Cela vaut bien une visite.




Contagieux

J'avais envie de parler sur plein de choses dans ce deuxième post: politique, religion, société, art, etc... mais je vais plutot parler de maladie. Ben oui, parceque mon pote Flip vient de se choper la Varicelle. Hehe, qu'est ce que je me suis bien foutu de sa tronche, surtout après l'avoir vue (sur une photo). La varicelle a 25 ans c'est un peu con non!!!
Mais, pour mon plus grand désespoir, j'ai remarqué ensuite dans mon carnet de santé que, moi aussi, je n'avais jamais eu la varicelle...horreur.. Surtout que j'ai vu mon pote quelques jours avant qu'il sache que c'était la varicelle.
Depuis j'angoisse, serai-je contaminé? Est-ce que je suis dans la période de contamination, période où l'on ne sait rien de la contamination?
Non parceque, avoir la varicelle a mon age ça craint un peu, mais surtout que je dois partir bientôt en vacances et ça me foutrait les boulles d'annuler. Dans ce cas, je serai obligé d'arracher celles de mon pote. En plus passer ses vacances enfermé, avec la chaleur qu'il fait serait insoutenable.
Donc si je suis contaminé, je publierai sa photo pustuleuse sur internet pour qu'il soit l'objet de moquerie dans tout le pays.

jeudi, juillet 22, 2004

Un étranger en terre étrangère

Bonjour a tous

Cela fait quelques temps que je pense a créer un blog afin de pouvoir dire tout ce qui me vient à l'esprit. Pourquoi ce titre? Bien un étranger, c'est ce que je suis ici au Portugal, du fait que ce pays ne reconnait que deux status de citoyen: le portugais et l'étranger. En terre étrangère parceque je vis dans ce pays qui n'est pas celui de ma nationalité.
Etre un étranger en terre étrangère est plus un état d'esprit qu'une affirmation nationaliste. J'irai, de post en post, exprimer mes idées sur la situation actuelle dans laquelle nous vivons (politique, sociale, culturelle, religieuse etc...) sans toutefois tomber dans le piège du nationalisme ou du chauvinisme qui affecte nombreux de mes compatriotes et aussi pas mal de portugais. Non, je veux faire abstraction de tout cela pour seulement rédiger un simple témoignage basé sur les expériences , les bons et mauvais moments, les joies et les déceptions de la vie quotidienne et j'invite tous ceux qui aimeraient participer à ce débat, de faire aussi abstraction de leur nationalité et d'imaginer ce que serait un monde sans pays, sans régions et sans racisme.